Un petit démâtage, re-mâtage et re-re-démâtage pour la route?

Quand, dans l’immensité de l’imprévu à laquelle nous avions essayé de penser, l’impossible se présente….Nous nous retrouvons à devoir démâter d’urgence, car le pont qui nous retient prisonnier de l’étang de Thau ne veut plus s’ouvrir…

Nous démâterons et ré-mâterons dans la journée…persuadés d’avoir encore le temps de passer par Gibraltar.

Malheureusement, un temps de séchage et de consolidation des mâts trop long et une météo printanière que trop capricieuse, ne nous le permettent plus.

Alors, la sueur encore au front, alors dans l’ascenseur émotionnel de cette dernière journée…Une décision est prise; celle qui nous permettra d’être en Bretagne en juin pour jouer…
Et nous re-re-démâtons le lendemain pour passer par ce cher Canal du Midi…

Imprévisible chemin, qui vous demande, encore et toujours, tu es sûr?

 

Publicités